séjours et voyage au Maroc

les grandes zaouïas

Le pays Chiadma et la confrérie des Regraga

Cette route qui nous emmène dans la région d’Essaouira traverse le pays Chiadma , célèbre pour la présence dans la tribu de la confrérie maraboutique des Regraga , de leurs vingt-quatre zaouïas et de leurs nombreux sanctuaires .Parmi les grandes zaouïas , on compte celles de Sidi Ouasmin (Taourirt), Sidi Ali et Krati , Talmest , Bou Tritech , Sidi Hassiin Moul el Bab, Akermoud , Skia…Beaucoup de récits et de légendes content l’origine et l’implantation des Ragraga dans la région. Léon l’Afrique cite la présence dans sa ‹description de l’Afrique › en parlant d’une secte religieuses qui , jeunant le jour et priant la nuit , occupait les hauteurs de la montagne dite Jbel Lahdid , relief situé entre Essaouira et Safi … Il y a là de grandes forets et de nombreuses sources .Le miel abonde , ainsi que l’huile d’argan [...] Les gens sont pauvres. Ils sont vertueux et dévots . (Sur les traces de Castello Real…) , Lakhbar Omar.

Georges Lapassade , professeur émérite à l’université Paris VIII, a principié en 1985 au tournage d’un documentaires sur les grandes rogations maraboutiques des Regraga . Il publie son ‹Journal de route chez le Regraga › illustre des photographies de Fréderic Damgaard. Collaborant à quelques projets de La passade, Abdelkader Mana , sociologue, originaire de la ville d’Essaouira , effectue lui aussi un travail sur les Regraga porteurs de baraka .Il fait avec eux la tournée printanière , de village en village , qu’ils font chaque année , aux premiers jours d’avril .Leur moussem s’ordonne autour des sept marabouts . ‹Une quête qui les conduit à travers tout le pays Chiadma où leur passage est considéré comme bénéfique et fécondant pour les plantes, le cheptel et les humains› (‹Les Regraga ›, Abdelkader Mana).

3 juillet, 2013 à 11 h 10 min


Laisser un commentaire