séjours et voyage au Maroc

Le ghassoul, une promesse de beauté

Connu depuis des siècle par les femmes orientales, le ghassoul entre dans la composition des soins traditionnels du hammam au même titre que le savon noir .Réputé pour ses propriétés bienfaitrices, il s’utilise à des fins tant cosmétiques que thérapeutiques.

Les femmes orientales disposent de mille et un secrets de beauté pour séduire…Parmi eux , le ghassoul (prononcez ‹rassoul›) dont les papyrus égyptiens mentionnaient déjà les vertus régénératrices , protectrices et cicatrisantes. Savants européens et orientaux Avicenne pour ne citer que lui en ont également vanté les mérites dans leurs traitées de médecine .Les Anciens l’employaient en guise de shampoing ou de lessive en raison de ses propriétés nettoyantes et purifiantes, comme l’atteste le mot lui-même : ‹gassoul› ayant pour origine l’arabe ‹rassala›, qui signifie laver.

Utilisé depuis des siècle par les populations d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient , cette argile saponifére a fait longtemps l’objet d’un commerce dans tout l’Orient. À l’état brut , l’argile se présente sous forme de poudre ou de plaquettes de couleur sombre qui, additionnée d’eau, produit une boue aux propriétés moussantes et dégraissantes. Sa préparation relevait à l’époque d’un véritable rituel dont le secret consistait à faire macérer pendant toute une nuit le produit brut dans le l’eau mélangée à plusieurs essences: eau de rose , clous de girofle , huiles essentielles , fleurs d’oranger, eucalyptus, myrte, jasmin, lichens ou camomille autant d’ingrédients mélangées avec soin , autant de potions que l’on espérait magiques.

5 août, 2013 à 1 h 23 min


Laisser un commentaire